Maryam Rajavi : le symbole de la résistance Iranienne

Maryam Rajavi

Iran est l’un des pays les plus conservateur au monde. Centre de gravité de plusieurs guerres, l’Iran fait face à l’abolition des libertés fondamentales. Journalisme, liberté féminine, etc. Le peuple iranien se trouve oppressé dans le jargon du régime en place. Face à cette situation, l’opposition iranienne œuvre pour la liberté du peuple et l’abolition d’un régime presque totalitariste. Au cœur de la bataille contre la liberté et le respect du droit de l’homme, Maryam Radjavi est le symbole de la résistance iranienne.

La liberté de l’Iran de demain avec Maryam Radjavi

L’Iran est un pays où la stabilité et la liberté de la population sont à un stade non-convenable. En effet, le peuple iranien vit dans la peur du régime en place. Besoin de liberté, de développement et de sérénité, l’opposition iranienne œuvre pour libérer son peuple et lui donne une nouvelle source de vie. Actionnant au cœur de la résistance, Maryam Radjavi œuvre pour le respect du droit humain, conformément aux normes du droit international. 

Liberté, égalité sanctuaire de la vie privée, nombreux sont les sujets de lutte véhiculés par la résistance iranienne. Pour la liberté de l’Iran de demain, l’opposition iranienne, propose l’interdiction des tortures. L’égalité de la minorité et la protection des faibles sont la base même de cette lutte. Dès lors, cette femme de valeur proteste contre la peine de mort tout en défendant des valeurs démocratiques. Veuillez visiter maryam-rajavi.com pour connaître les fondements de la libération de l’Iran, véhiculé par la force de l’opposition.

Un changement politique actionné par Maryam Radjavi

Pour libérer le peuple iranien, le changement politique est la meilleure carte à jouer. Il y a, donc, lieu de procéder au renversement du fascisme religieux. En effet, la dictature religieuse favorise le non-respect des droits humains. Prôner les valeurs démocratiques est la solution à adopter pour abolir l’extrémisme en Iran.

Face à l’oppression du régime en place, la séparation de l’Etat et la religion est la solution à adopter. Ainsi, au cœur de l’opposition iranienne, Maryam Radjavi engage des projets de changement politique pour l’Iran ce demain. Aussi, la mise en place d’un appareil judiciaire fondé sur les normes internationales est le premier point à privilégier. Outre l’autonomie de la minorité, la résistance iranienne propose divers points de changement pour un Iran libre, et loin des oppressions. Femme politique, Maryam Radjavi incarne la liberté par ses 10 points de changement pour l’Iran de demain.

Un combat pour les libertés et les droits en Iran

À la direction de l’OMPI/MEK, Maryam Radjavi œuvre pour la liberté du peuple iranien. Dès lors, elle restructure l’organisation pour donner une chance à l’égalité des sexes et au respect du droit de la minorité. Ainsi, les femmes ont trouvé une source de réconfort et une lueur d’espoir pour acquérir son propre pouvoir et de l’expérience dans différents domaines. Selon les points de vue de Maryam Radjavi, les femmes doivent jouir des droits humains et des libertés fondamentales.

Avec la présence active de cette femme dans l’opposition iranienne, le respect des libertés et des droits fondamentaux est au cœur de la bataille. L’égalité devant la loi est un point essentiel pour lequel elle œuvre de jour en jour. Homme ou femme, Maryam Radjavi propose que chacun doive avoir la liberté de choisir ses vêtements. La participation égale à la direction politique est un droit fondamental qui incombe aux femmes telles qu’aux hommes. Outre l’interdiction de la violence, l’égalité dans la famille est l’un des premiers pas à faire dans la lutte pour la liberté des femmes. Luttant pour le respect des droits de la femme, Maryam Radjavi s’affiche comme l’un des acteurs principaux de la résistance iranienne.

Anniversaire des 10 ans du traité de Lisbonne : retour sur ce texte
L’Europe et la transition énergétique : où en est-on ?