POUR UN ÉQUILIBRE TERRITORIAL DURABLE

La Communauté urbaine du Grand Lyon regroupe cinquante-huit communes et totalise environ 1 300 000 habitants. En dépit d’un dynamisme certain, la métropole lyonnaise compte de nombreux quartiers défavorisés qui concentrent de très fortes proportions de populations pauvres, souvent issues de l’immigration. Pour remédier à ce déséquilibre socio-spacial, le Grand Lyon s’appuie sur le développement de politiques fortes autour du transport en commun et de l’habitat et construit une stratégie globale pour réintégrer pleinement dans la ville ces territoires fragilisés. Cette démarche combine une logique de projets intégrés à l’échelle de l’agglomération (l’ensemble des quartiers prioritaires par rapport au reste de la ville) à une logique de projet intégré local (le croisement de toutes les thématiques dans un projet de territoire ciblé sur chaque quartier prioritaire). Intervenant en complément des dispositifs de cohésion sociale plus classiques (Contrat urbain de cohésion sociale — CUCS) et projets de rénovation soutenus par l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU), le Projet urbain intégré (PUI) concerne plus exactement vingt-six communes et porte sur soixante-quatre quartiers (200 000 habitants).